RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES

 

 

Assistantes maternelles, un métier salarié à temps plein.

L'histoire des nourrices ou encore gardienne d'enfants a profondément évolué. Maintenant, l'assistante maternelle assure beaucoup plus que de simples fonctions vitales et de gardiennage. Le développement, la professionnalisation et les particularités de la garde d'enfants ont justifié la définition en 1977, puis en 1992, d'un statut professionnel propre à ce métier. Les Assistantes maternelles ont leur convention collective depuis 2005.

La garde des enfants de parents qui travaillent est au cœur des soucis de la Municipalité. C'est pourquoi, un Relais d'Assistantes Maternelles (RAM) a été créé. (ouverture du RAM en 2009 il me semble). C'était un des projets de campagne des élections municipales.

Une matinée au Relais, avec Sophie Mazoyer, la responsable, permet d'admirer le professionnalisme de toutes ces dames. « Nous ne sommes pas des nounous qui gardent des petits sans s'en occuper. Nous sommes des assistantes maternelles. Nous travaillons en collaboration avec les parents dont nous sommes les salariées. Nous faisons attention à l'éveil de l'enfant, à son alimentation, à sa propreté, comme le fait une maman. Nous travaillons chez nous, c'est vrai, mais nous ne faisons que garder les enfants qui nous sont confiés. Quand ils nous quittent, les enfants reviennent souvent nous voir, et plus grands, ils nous racontent leurs vies et nous annoncent leur mariage et la naissance de leurs enfants. Certaines gardent les enfants de leurs anciens petits ». Au Relais,   (à ce jour, nous n’accueillons que le les enfants accompagnés de leur assistante maternelle, pas avec les parents) se rencontrent, ont des conseils  de l’animatrice, assistent à des animations pour elles et leurs petits, elles ne sont plus isolées. Elles sont heureuses.

 

A Crissey, elles participent à la lecture de contes à la bibliothèque. Des animations musicales se déroulent au Relais à raison d’une séance par mois. Les Assistantes maternelles ne regrettent qu'une chose, ne pas avoir un local à elles, avec les dessins des enfants au mur. Quand elles quittent le local qu'elles partagent avec la garderie périscolaire, elles doivent tout démonter, plier et ranger. Cela ne devrait plus durer très longtemps car un espace est prévu pour le Relais dans des nouveaux locaux en cours de réhabilitation (face à la garderie). Le Relais disposera de locaux adaptés aux tout-petits et propre à cette activité.